Marchand de biens : avantages et inconvénients

Nos conseils

Marchand de biens : avantages et inconvénients

Les marchands de biens font partie de la grande famille des métiers de l’immobilier. Les professionnels qui exercent cette fonction doivent témoigner d’une capacité à négocier hors-pair. En effet, les marchands de bien restent des commerciaux spécialisés dans l’immobilier. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier et comment y accéder ?

Quels sont les avantages et inconvénients du marchand de biens ?

 

Qu’est-ce qu’un marchand de bien ?

Le marchand de biens est un expert de l’immobilier qui multiplie les casquettes. Il doit donc avoir une expertise en immobilier (naturellement), en fiscalité, mais aussi dans des domaines satellites comme le droit. L’objectif du marchand de biens est d’investir pour revendre en réalisant une plus-value. Pour ce faire, il doit maîtriser l’art de la négociation. Il doit être apte à obtenir les meilleurs tarifs pour les prestations de travaux de rénovation, les frais de notaire les plus faibles, et les frais de gestion les plus avantageux possibles.

 

Les avantages du métier de marchand de biens

Le métier de marchand de biens s’adresse aux non professionnels qui souhaitent jouer un rôle dans l’immobilier. Il s’agit donc avant tout d’une passion que les marchands de biens exercent.

La liberté que confère ce métier est sans nul doute un avantage certain. Etant donné que la profession n’est pas réglementée, le marchand de biens est considéré comme un commerçant. Dès lors, il est libre de se constituer en SARL (société à responsabilité limitée), en SCI (société civile immobilière) ou en EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée). Il y a toutefois certaines obligations à remplir comme la déclaration à la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie), la souscription d’une assurance civile professionnelle et la tenue d’une comptabilité afin d’éditer des comptes annuels.

En tant que marchand de biens, vous avez la possibilité de vous constituer un réseau composé d’une multitude de métiers bien diversifiés comme des agents immobiliers, des architectes, des courtiers en assurance, des professionnels du BTP, ou encore des ingénieurs.

Au-delà de la valorisation de votre répertoire, vous pouvez réaliser de belles opérations financières. En peu de temps, un marchand de biens peut obtenir des gains relativement importants s’il adopte une stratégie intelligente.

 

Les inconvénients auxquels sont confrontés les marchands de biens

Il faut toutefois faire preuve d’honnêteté et nous décidons donc de vous partager les (rares) inconvénients qui peuvent être associés au métier de marchand de biens. On pense en premier lieu aux périodes creuses qui peuvent laisser place au doute. Une prospection infructueuse, des négociations qui traînent trop, une faible offre sur le marché… Il arrive que les marchands de biens se retrouvent sans gains sur une durée indéterminée. Il s’agit donc d’un métier qui nécessite une force de caractère et une autodiscipline sans pareille.

Cette énergie est tout à fait compatible avec la notion de prise de risque qui est primordiale dans le secteur de l’immobilier. En effet, les marchands de biens ne dépendent que d’eux-mêmes et de leur capacité à réaliser des opérations bénéfiques. Ils souscrivent des prêts à leur nom ou au nom de leur société auprès de divers organismes financiers et établissent une gestion budgétaire courant sur plusieurs années afin d’obtenir un rendement positif.

En somme, le métier de marchand de biens n’est pas une fonction à prendre à la légère. Les risques peuvent être considérables pour les amateurs tant les responsabilités sont importantes.

 

Quelle formation pour être marchand de biens ?

Il faut toutefois nuancer et dire qu’il n’y a pas de formation type pour exercer le métier de marchand de biens. Bien sûr, une formation en immobilier (BTS professions immobilières, licence pro métiers de l’immobilier, master droit de l’immobilier) est toujours un avantage dans un CV et un gage de crédibilité aux yeux des interlocuteurs du marchand de biens.

Outre la formation qui représente un vrai plus, il faut acquérir des compétences propres au domaine de l’immobilier. On pense notamment à la fibre commerciale, à l’aisance relationnelle, ou encore à la connaissance du marché immobilier et du droit de l’immobilier. Des connaissances fiscales sont également un véritable atout puisque l’Etat français a mis en place une série de dispositifs défiscalisants qui sont accessibles en fonction du profil du propriétaire et des caractéristiques de son/ses biens.

Actualité - Conseils

Actualité et conseils de Gustave Bonconseil

Marchand de biens : avantages et inconvénients

Nos conseils

Marchand de biens : avantages et inconvénients

Lire l'article

Prêt à taux zéro (PTZ) : quels changements en 2024 ?

Nos actus

Prêt à taux zéro (PTZ) : quels changements en 2024 ?

Lire l'article