Nos actus

Les grandes tendances de l'immobilier en Île-de-France pour 2022
Avril 2022

La pierre est une valeur refuge en temps de crise. Bien que cette formule soit rabâchée, on ne peut pas nier sa part de vérité. Elle a encore été confirmée lors de la crise sanitaire. Confinés, obligés de travailler chez eux, les Français ont, plus que jamais, aspiré à vivre dans un cocon où il fait bon se réfugier. Résultats, après le premier confinement, les ventes immobilières sont reparties à la hausse.

Une baisse des prix en île de France

Après une hausse de prix qui a atteint un pic au troisième trimestre 2021, l’heure est à la baisse en Île-de-France. Selon les notaires du Grand Paris, cette tendance concernerait tous les départements. Elle toucherait les appartements comme les maisons.

Alors qu’un appartement ancien se vendait 6.830 € le mètre carré sur la période d’août à octobre 2021, la projection pour la période de décembre 2021 à février 2022 est estimée à 6.750 € le mètre carré. Pour les maisons anciennes, on est passé de 356.400 € le prix de vente moyen sur la période d’août à octobre 2021 à 355.300 € pour la période de décembre 2021 à février 2022.

Ces chiffres montrent que la hausse des prix de l’immobilier en Île-de-France est terminée. En tout cas, pour l’instant. On assiste actuellement à une stabilisation des prix de l’immobilier en Île-de-France. En effet, le marché dépend des taux d’emprunt de l’immobilier. S’ils restent encore très bas, les ménages seront toujours autant désireux d’acheter un bien immobilier ;

La maison : un record de vente !

Avec des ventes en progression de 12 % en un an et des tensions persistantes sur les prix avec une hausse annuelle qui se maintient à 7 %, la maison a été le best-seller francilien de l’année 2021. Malgré un quatrième trimestre en retrait, l'année 2021 affiche un nouveau record d'activité pour les maisons avec plus de 57.000 ventes. Les prix atteignent logiquement un nouveau record à 358.100 € l’unité en Île-de-France au quatrième trimestre 2021.

Un score exceptionnel de vente d’appartement !
124.000 ventes en collectif ont été enregistrées en 2021 sur l’ensemble de l’Ile-de-France, égalant le score exceptionnel de 2019. La hausse des prix en rythme annuel est ramenée à 0,6 % sur l’ensemble de la région. Près de 48.000 appartements ont été vendus en Petite Couronne, une hausse de 7 % par rapport à 2020. Les Notaires prévoient une hausse des prix en rythme annuel de 1,7 % en avril. En Grande Couronne, plus de 40.000 appartements ont été vendus l’an dernier, un record historique d’activité. Les prix grimperaient de 3,6 % en rythme annuel toujours en avril 2022.

Où acheter en 2022

Le Crédit agricole Île de France propose un classement des zones les plus recherchées dans la région.
Si on peut retrouver plusieurs arrondissements parisiens (considérés chacun à part au même niveau que des "communes"), le 16e en tête, suivi des 15e, 18e et 20e, des arrondissements avec des prix moyens qui varient, mais tout de même deux arrondissements sous la barre de 10.000 euros du mètre carré en moyenne pour le 18e et le 20e

Plusieurs villes de petites ou de grandes couronnes se hissent dans le classement. On retrouve également plusieurs communes des Hauts-de-Seine (92) comme Rueil-Malmaison, Boulogne-Billancourt, Asnières et Colombes dans le top 10. On trouve ainsi Massy (91) et Sartrouville (78) en 18ème et 19ème position qui se classent avant Paris 13e.

Le département des Yvelines représente 17% des projets accompagnés par le Crédit Agricole d'Ile-de-France. Versailles est la commune la plus recherchée du département, suivie par Sartrouville et Poissy.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Une nouvelle version du DPE est entrée en vigueur en juillet 2021. Son mode de calcul a été revu en profondeur pour qu’il soit à la fois plus fiable, plus proche de la réalité et plus lisible.

Il a évolué afin d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Alors qu’il était réalisé à partir de facture de consommation énergétique, il s’appuie maintenant sur les caractéristiques techniques du bien (qualité du bâti, isolation, fenêtres, chauffage…). De plus, un audit énergétique sera obligatoire pour les passoires énergétiques (logements classés F ou G) à l'automne 2022, ceux qui sont classés E à partir de 2025 et ceux classés D en 2034.

Désormais obligatoire, le DPE risque de compromettre les ventes de biens immobiliers les plus mal classés. Phénomène auquel l’Île-de-France ne risque pas d’échapper, d’autant plus que selon l’INSEE, les logements composant le parc francilien présentent de mauvaises performances énergétiques par rapport à la moyenne nationale. Et pour cause, 7 logements sur 10 ont été construits avant 1945. Par ailleurs, 1 logement sur 3 est considéré comme très énergivore (F ou G), contre 1 sur 4 en France. Or, qui dit « bien immobilier mal classé » dit « négociation à la baisse du prix de vente ».

Conseil : Si votre bien est considéré comme passoire thermique, il est préférable de faire des travaux de rénovation énergétique globale. Cela vous permettra de vendre au mieux votre logement.  
Gustave et ses partenaires vous aident à réaliser vos travaux sereinement grâce à son réseau de professionnels.

Ce qu’il faut retenir avant tout :

Il est toujours difficile de deviner comment l’immobilier va évoluer. Si certains signaux -l’évolution des taux immobiliers et le nouveau DPE- laissent présager une stabilisation des prix, voire, une baisse, n’oublions pas que d’autres facteurs comme l’inflation, des élections ou des conflits, peuvent aussi avoir une influence sur le marché de l’immobilier.

Achetez quand cela est le bon moment pour vous plutôt que de vouloir acheter quand ce sera le meilleur moment sur le marché !

 

 

Perrine de Robien

Economie Matin pour Crédit Agricole Ile de France

Rester à jour

L'actualité Immo

Avril 2022

Nos actus

Les grandes tendances de l'immobilier en Île-de-France pour 2022

La pierre est une valeur refuge en temps de crise. Bien que cette formule soit rabâchée, on ne peut pas nier sa part de vérité. Elle a encore été confirmée lors de la crise sanitaire. Confinés, obligés de travailler chez eux, les Français ont, plus que jamais, aspiré à vivre dans un cocon où il fait bon se réfugier. Résultats, après le premier confinement, les ventes immobilières sont reparties à la hausse.

Lire l'article

Avril 2022

Nos conseils

Les visites de biens immobiliers : les choses à savoir

Suite à vos recherches, vous avez sélectionné plusieurs annonces de biens qui pourraient vous plaire. Vous venez de prendre rendez-vous avec les agents immobiliers en charge de la vente de ces biens. L’étape suivante est de recueillir toutes les informations, lors de vos visites, pour faire le meilleur choix pour l’achat de votre futur bien immobilier.

Lire l'article

Retrouvez l'ensemble de nos conseils et actus pour votre projet immobilier >